Heyoka théâtre
 

 

 

 

La presse

 

Tête de pioche

1 août 2012

CULTURE
Mimos, la folie des hauteurs


CRITIQUE Déambulation . Grue, échafaudages et panier salade géant… le festival de
Périgueux fête ses 30 ans.
Par MARIE-CHRISTINE VERNAY Envoyée spéciale à Périgueux


….C’est aussi du haut d’un échafaudage que les ouvriers de Tête de pioche jaugent leur chantier
interdit au public, démarré au pied de l’hôtel de ville. Clowns, cascadeurs, Thierry Abline et
Martin Boucherie de la compagnie Heyoka Théâtre enchaînent gags et catastrophes. Ils manient
la pelle, la pioche, la brouette, les briques avec une dextérité sans pareille. Outre les traditionnels
jeux de planches si chers à Laurel et Hardy, le tandem ajoute un flot de gags personnels, tel celui
d’un sac de ciment qui s’envole dans le public. Outre le fait que les deux protagonistes sont
vraiment de bons comiques, cette Tête de Pioche est aussi l’occasion d’une satire sur les
professionnels du bâtiment, moquant sans mépris le folklore qui entoure les travaux publics, de
la tenue (la salopette) à la pause sacrée avec bière.

 

 

'Tête de Pioche' par la cie Hekoya Théâtre au festival Mimos 2012

"Tête de Pioche" par la cie Hekoya Théâtre au festival Mimos 2012 © France 3 / Culturebox

"Tête de Pioche" ou le chantier catastrophe du festival Mimos

Par Lamia Coulibaly Publié le 02/08/2012 à 15H01

Avec "Tête de Pioche" la compagnie Heyoka Théâtre qui se produit dans le cadre du Festival Mimos de Périgueux, nous entraîne dans un chantier complètement déjanté. A la manière de Laurel et Hardy,ce duo enchaîne humour et catastrophes dans une avalanche de gags, embarqués dans une mise en scène complètement loufoque et surréaliste. Les festivaliers, petits ou grands ont beaucoup ri !